Présentation personnelle

Je m’appelle Marie VIVIES.

Je suis Guide Accompagnatrice Touristique dans la commune de Vouvant.

Je suis aussi passionnée de linguistique et portraitiste amateure.

Vous souhaitez comprendre pourquoi Vouvant me fascine autant? Laissez-moi vous compter l’histoire d’un envoutement, d’une passion et d’un rêve en cours de réalisation.

J’ai grandi à Antigny, dans une famille nombreuse et modeste. De ce fait, le partage a toujours tenu une place importante dans ma vie. Le cours de ma scolarité s’est déroulé entre l’école privée d’Antigny, le collège privé de la Châtaigneraie ainsi que le lycée public de Chantonnay. Je me suis vite passionnée pour le langage et notamment l’anglais. Cet intérêt m’a poussé à entamer des études supérieures tout en partant à la découverte des villes de notre pays. Ainsi, en consacrant la saison estivale à divers contrats de travail en Vendée, j’ai pu expérimenter tour à tour la vie à Angers, à Rennes, à Poitiers et à Lyon. J’ai pu enseigner l’anglais pendant cinq ans. Toutefois, il manquait me manquait une dose indispensable de magie. J’ai donc réorienté mon chemin vers la réalisation d’un rêve, celui d’être au plus près de cette source d’émerveillement permanent que je perçois dans la commune de Vouvant.

C’est en écoutant avec mes oreilles d’enfant la merveilleuse histoire de la fée Mélusine, contée par Béâtrice Ripaud, que l’envoutement a commencé à prendre effet. Plus tard, je venais régulièrement contempler les superbes feux d’artifices. Lorsque je rendais visite à l’une de mes amies qui habitait une belle demeure sertie au creux de la forêt, j’en apprenais toujours un peu plus sur la commune et je me laissais tranquillement envahir par une douce fascination. Un jour, nous nous sommes retrouvées à tenir une permanence pour une exposition dans la nef Théodelin. Je n’oublierai jamais cette expérience extraordinaire : je revois les habits bleus des touaregs dans le désert et ma grande surprise en apprenant que l’auteur de ces tableaux était de famille avec l’auteur de la statue de la liberté. Tant de voyage en un si petit espace !

Je suis revenue souvent m’imprégner de la sensibilité des différents artistes qui ont exposé dans cette nef. Et j’ai vu de nombreux ateliers émerger dans la commune, puis de plus en plus d’espaces publics ou privés s’aménager avec originalité. J’ai vu de nombreuses animations et entendu de nombreux anglophones. Plus le temps passait et plus la commune rassemblait tout ce qui me tenait à cœur. J’entendais sa voix appeler mon âme. Inexorablement, j’en parlais partout où j’allais puis je revenais vers elle. Je caressais secrètement l’espoir d’y travailler un jour, pour faire en sorte de participer à son énergie positive. Mais le secret s’est estompé, et l’espoir s’est transformé en détermination. Aujourd’hui, je suis prête à retrousser mes manches pour apporter ma pierre à l’édifice. J’ai déclaré un statu de micro-entrepreneuse et j’ai emménagé en contrebas de la tour Mélusine car une chose est sûre : j’ai besoin de Vouvant dans ma vie !

Mais Vouvant a-t-elle besoin de moi ? Car après tout, qu’ai-je a offrir si ce n’est qu’un point de vue enthousiaste ? Maintenant que je suis là, avec ni plus ni moins que moi, je vous invite à venir découvrir Vouvant telle que je la vois. Voilà l’ambition de Vouvant & Moi. Et ce qu’il y a de magique avec le mot « moi », c’est que sa référence change selon la personne qui le prononce. Chacun peut se faire sa propre opinion, son propre ressenti, ses propres impressions. Et il serait tellement convivial d’échanger à propos de ses multiples points de vue ! Selon cette perspective, il ne me reste qu’un vœu à formuler :

« Partageons nos univers »…

%d blogueurs aiment cette page :